octobre 2019 :

septembre 2019 | novembre 2019

Newsletter

Stages pour enfants

Expression dansée

Atelier hebdomadaire pour enfants de 3 à 5 ans à Céroux-Mousty

Durant ces ateliers, nous explorons la danse en mettant en avant des exercices d’équilibre, de coordination et d’improvisation qui permettent à l’enfant de s’exprimer, de se défouler et d’apprivoiser son corps et l’espace autour de lui.

Les enfants sont invités à participer activement en proposant des mouvements, des idées… qui parfois nous inspirent pour créer les cours suivants. De manière générale, nous proposons des exercices avec des consignes mais il nous importe de laisser aux enfants une grande part de liberté et d’improvisation créative.

“Avant qu’un enfant parle, il chante.
Avant qu’il écrive, il dessine.
Dès qu’il tient debout, il danse.”

Phylicia Rashad

Public visé : les enfants de 3 à 5 ans.

Tarif : L’abonnement de 10 cours est à 80 euros. Première séance d’essai à demi-tarif ! Possibilité d’intégrer le groupe à n’importe quel moment.

En pratique
Dates et heures
Le samedi matin entre 9h45 et 10h45.

Lieu
Rue de Spangen, 24
1341 Céroux-Mousty
Transports en commun
Gare SNCB de Céroux-Mousty
Prix
80 €
Tenue conseillée
Vêtements souples et confortables.
Facebook
 

Morgane Van der Belen a toujours été animée par le contact avec les enfants. A de nombreuses occasions, elle a accompagné des enfants au sein des mouvements de jeunesse, lors de séjours avec Jeunesse et Santé ou dans des camps organisés par l’École Aurore asbl. Durant ses études secondaires, elle a intégré la section Danse du Lycée Martin V (Louvain-la-Neuve), et suivi leur cursus axé sur la danse contemporaine.

Actuellement en dernière année à l’Ecole Normale comme enseignante primaire, Morgane souhaite mêler ces deux domaines si importants pour elle : la danse et l’éducation. En octobre 2018, avec Montaine Kayaert, elle lance des ateliers de danse pour enfants de 3 à 5 ans.

Montaine Kayaert suit des études de sociologie et anthropologie à Bruxelles. Elle participe actuellement à une formation pour animer des classes de primaire sur la question du genre. Elle a aussi, à différentes reprises par le passé, été animatrice d’enfants dans des stages de l’A.M.O. Itinéraires et suivi des cours de danse (contemporaine et hip-hop).

Selon elle, l’éducation est un vecteur important dans la société, c’est pourquoi, l’idée de mêler les enfants et la danse a vraiment du sens. De plus, elle pense que la danse peut aider les enfants à développer leur confiance en eux.